Principes de base des composants électroniques

Un composant électronique est un dispositif ou un élément singulier utilisé sur une carte de circuit imprimé, possédant des caractéristiques électriques spécifiques telles que la conductivité et l'isolation. Il remplit une fonction distincte au sein d'un circuit électronique, ce qui lui vaut des appellations telles que composant électrique ou composant de circuit imprimé. Ces composants peuvent être classés comme actifs ou passifs, chacun jouant un rôle unique dans la gestion du flux et la régulation des signaux électriques. La qualité supérieure de ces composants influe directement sur l'excellence globale des produits électroniques.

Pour garantir la réussite de votre projet, il est impératif de faire appel aux services d'une personne hautement qualifiée. acheteur de composants. FS Technology est votre partenaire idéal, facilitant les opérations d'approvisionnement sans faille. Si vous avez des besoins dans ce domaine, nous vous encourageons à nous contacter rapidement. Cet article, présenté par FS Technology, vise à fournir aux passionnés des connaissances de base complètes sur les composants électroniques, afin d'enrichir leur compréhension de ce domaine.

Table des matières

Classification des composants électroniques

Les composants électroniques peuvent être classés selon différents critères, ce qui permet de mieux comprendre leur rôle et leur fonction au sein des circuits électroniques. Les principales classifications sont les suivantes :

  • Composants actifs : Ces composants peuvent contrôler et amplifier des signaux électriques mais nécessitent une source d'énergie externe pour fonctionner efficacement. Les exemples incluent les transistors, les amplificateurs opérationnels et les amplificateurs de puissance. circuits intégrés. Les composants actifs sont essentiels pour des tâches telles que le traitement des signaux, l'amplification et le contrôle du flux de courant dans les circuits électroniques.
  • Composants passifs : Ces composants ne peuvent pas contrôler ou amplifier les signaux électriques. Ils fonctionnent sans source d'énergie externe et réagissent aux variations de tension et de courant. Parmi les exemples de composants passifs, on peut citer les résistances, les condensateurs, les inductances et divers types de commutateurs. Les composants passifs jouent un rôle crucial dans le filtrage, le stockage de l'énergie, la régulation de la tension et le conditionnement des signaux.
  • Composants discrets : Les composants discrets sont des dispositifs électroniques individuels qui remplissent des fonctions spécifiques et constituent des entités distinctes et séparées. Ils sont souvent utilisés dans des circuits simples et peuvent être facilement remplacés ou interchangés. Les transistors, les résistances, les condensateurs et les diodes en sont des exemples.
  • Composants intégrés : Les composants intégrés sont constitués de plusieurs composants discrets combinés dans un seul boîtier ou une seule puce. Ces composants sont fabriqués à l'aide de la technologie des circuits intégrés, où plusieurs transistors, résistances, condensateurs et autres composants sont intégrés dans un substrat semi-conducteur. Les circuits intégrés offrent des avantages tels que la réduction de la taille, la diminution de la consommation d'énergie et l'amélioration des performances. Ils constituent l'épine dorsale de l'électronique moderne, permettant la réalisation de systèmes complexes, de microprocesseurs, de puces mémoire, etc.

Composants électroniques passifs

Résistances :

Les résistances sont des composants passifs utilisés pour réguler le flux de courant dans un circuit en empêchant le passage du courant électrique. Elles jouent un rôle essentiel dans le contrôle des niveaux de tension, la limitation du courant et la protection des composants sensibles. L'unité de mesure des résistances est l'ohm, qui quantifie leur résistance au passage du courant électrique.

Symbole

Symbole de la résistance d'un composant électronique

Types de résistances

Types de résistances pour circuits imprimés

L'image ci-dessus présente différents types de résistances, dont les résistances fixes, les résistances à couche mince et les résistances LDR, entre autres.

  • Résistance fixe : Ce type de résistance maintient une résistance constante pendant le fonctionnement et est construit à l'aide de matériaux conducteurs tels que le film de carbone, le film métallique ou l'oxyde métallique.
  • Résistances à couche mince : Ces résistances possèdent également une valeur de résistance fixe et leur particularité réside dans le dépôt d'un matériau en couche mince sur un substrat isolant. Les résistances à couche mince offrent une grande précision et une grande stabilité, ce qui les rend adaptées à des applications électroniques précises.
  • Résistance LDR : Il s'agit d'un type unique de résistance dont la valeur varie en fonction de la luminosité. Couramment utilisées dans les circuits photosensibles, les systèmes d'éclairage automatique et les équipements électroniques photosensibles, les résistances LDR facilitent les fonctions contrôlées par la lumière dans les appareils électroniques.

Condensateurs

Les condensateurs sont des composants passifs responsables du stockage et de la libération de la charge électrique. Ils jouent un rôle crucial dans l'atténuation des fluctuations de tension, le stockage de l'énergie et le couplage des signaux au sein des circuits électroniques. La formule pour calculer la capacité (C) d'un condensateur est donnée par la formule suivante :

C = Q / V

Où ?

C : représente la capacité en farads (F).

Q : représente la charge stockée en coulombs (C).

V : signifie la tension aux bornes du condensateur en volts (V).

Les fonctions générées dans la carte sont les suivantes

  • Circuits d'alimentation : Les condensateurs sont utilisés dans les circuits d'alimentation électrique pour atténuer les fluctuations de tension et réduire les ondulations. Ils stockent l'énergie électrique lorsque la tension est élevée et la restituent lorsque la tension baisse, ce qui permet d'obtenir une puissance plus stable et continue.
  • Couplage des signaux AC : Les condensateurs sont utilisés pour coupler les signaux alternatifs entre les différents étages d'un circuit électronique tout en bloquant les composants continus. Ils sont également utilisés à des fins de découplage pour éliminer le bruit et les interférences des lignes d'alimentation électrique.
  • Stockage de l'énergie : Les condensateurs sont utilisés dans diverses applications nécessitant un stockage d'énergie à court terme. Il s'agit notamment des flashs d'appareils photo, des lampes de poche et des alimentations de secours pour les appareils électroniques.
  • Conditionnement du signal : Les condensateurs sont utilisés dans les circuits de conditionnement des signaux pour bloquer les décalages de courant continu et amplifier ou filtrer des composantes de fréquence spécifiques d'un signal.
  • Filtres de radiofréquence (RF) : Les condensateurs sont utilisés dans les filtres RF pour laisser passer ou bloquer certaines gammes de fréquences dans les systèmes de communication et les circuits RF.
  • Circuits d'accord : Les condensateurs sont utilisés dans les circuits d'accord pour ajuster la fréquence de résonance des récepteurs et des émetteurs radio.

Symbole

composant électronique symbole du condensateur

Types de condensateurs

Types de composants électroniques condensateurs

Condensateurs polarisés

Les condensateurs polarisés ont une polarité spécifique qui exige qu'ils soient connectés dans une direction particulière au sein d'un circuit. Ils sont surtout utilisés dans les applications impliquant une tension CC (courant continu). Les deux types courants de condensateurs polarisés sont les suivants :

  • Condensateurs électrolytiques : Comprend deux électrodes, une anode et une cathode, séparées par un électrolyte diélectrique. L'anode est généralement constituée d'une feuille d'aluminium, tandis que la cathode est recouverte d'un électrolyte. Ces condensateurs offrent des valeurs de capacité élevées et des tailles plus importantes, ce qui les rend idéaux pour des fonctions telles que le stockage de charges, le filtrage et le couplage.
  • Condensateurs au tantale : Ils comportent des électrodes en métal de tantale et possèdent une structure similaire à celle des condensateurs électrolytiques. Cependant, ils utilisent de l'oxyde de tantale comme électrolyte. Ces condensateurs sont largement utilisés dans les produits électroniques de haute performance, notamment les appareils mobiles, les ordinateurs et les équipements de communication, en particulier dans les cas exigeant des performances et une stabilité à haute fréquence.

Condensateurs non polarisés

Les condensateurs non polarisés n'ont pas de polarité spécifique, ce qui leur permet d'être connectés dans n'importe quelle direction au sein d'un circuit. Ces condensateurs sont couramment utilisés dans les applications à tension alternative (CA) et dans les scénarios où la polarité du signal change constamment. Les types de condensateurs non polarisés les plus courants sont les suivants :

  • Condensateurs céramiques : Ils sont construits à partir de matériaux céramiques et utilisent souvent du plomb ou de l'argent comme électrodes. Ces condensateurs offrent des avantages tels qu'une grande stabilité, une excellente réponse en fréquence et un bon rapport coût-efficacité.
  • Condensateurs à film : Fabriqués à l'aide de la technologie de dépôt de couches minces, les condensateurs à film comprennent des variantes telles que les condensateurs à film métallique, les condensateurs à film polyester et les condensateurs à film polypropylène. Ils sont connus pour leur grande précision, leur stabilité et leur durabilité.
  • Supercondensateurs : Également appelés supercondensateurs ou condensateurs électrochimiques, ces condensateurs sont d'un type relativement nouveau. Ils se caractérisent par une densité d'énergie et une densité de puissance élevées, permettant une charge et une décharge rapides, ce qui les rend bien adaptés aux applications nécessitant une puissance transitoire élevée.

Inducteurs

Les inducteurs sont des composants passifs qui stockent l'énergie dans des champs magnétiques lorsqu'ils sont traversés par un courant électrique. Ils sont fréquemment utilisés dans des applications telles que les filtres et le stockage d'énergie.

L'inductance (L) d'un inducteur dépend de plusieurs facteurs, notamment le nombre de tours dans la bobine, le matériau du noyau, les dimensions de la bobine et la perméabilité du noyau. La formule fondamentale pour calculer l'inductance d'un inducteur est la suivante :

L = (N^2 * μ * A) / l

Où ?

L : représente l'inductance en Henries (H).

N : indique le nombre de tours de la bobine.

μ : représente la perméabilité du matériau du noyau (une constante).

A : représente la surface de la section transversale du noyau magnétique de la bobine.

l : se réfère à la longueur de la bobine.

Principe de fonctionnement

Le comportement d'un inducteur est régi par la loi de Faraday sur l'induction électromagnétique. Lorsque le courant traversant un inducteur varie, il induit une tension à travers le composant proportionnelle au taux de variation du courant. Cette propriété fait que les inducteurs résistent aux changements soudains du flux de courant, ce qui se traduit par un effet de "force électromotrice inverse" qui s'oppose à tout changement du courant.

Il existe différents types d'inducteurs conçus pour des applications spécifiques :

  • Inducteurs à noyau d'air : Ils ont un noyau magnétique creux, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de matériau magnétique autour de la bobine d'induction. Ils conviennent aux applications à basse fréquence.
  • Inducteurs à noyau de fer : Le noyau magnétique est constitué de matériaux ferreux, tels que la poudre de fer ou la ferrite. Ils offrent une inductance et une capacité de stockage d'énergie élevées, ce qui les rend idéaux pour les applications à haute fréquence.
  • Inducteurs à puce : Dispositifs inductifs compacts dont les bobines sont constituées de fines feuilles de matériau magnétique, ce qui leur confère une taille réduite et une grande capacité de stockage d'énergie. Ils sont couramment utilisés dans les équipements de communication.
  • Inductance variable : Ils permettent d'ajuster l'inductance en manipulant des paramètres de conception tels que le nombre d'enroulements ou la position du noyau magnétique. Ils sont utiles pour ajuster la fréquence, l'adaptation de l'impédance et la transmission du signal dans les circuits.
  • Inducteurs couplés : Ils comportent deux ou plusieurs composants inductifs couplés par un champ magnétique. Ils trouvent des applications dans les capteurs, les filtres et les amplificateurs de puissance.
  • Inducteurs haute fréquence : Spécialement conçu pour PCB haute fréquenceont une faible résistance au courant continu et une fréquence d'auto-résonance élevée, ce qui permet une transmission plus efficace des signaux à haute fréquence.
  • Inducteurs de puissance : Avec des bobines et des noyaux magnétiques plus grands, ils peuvent supporter des niveaux de courant et de puissance plus élevés. Ils sont couramment utilisés dans les équipements à forte demande de courant et de puissance, tels que cartes de contrôle industrielles.

Inducteurs dans les circuits

  • Filtres : Les inducteurs sont combinés avec des condensateurs pour former des filtres passifs capables de séparer ou de bloquer des composantes de fréquence spécifiques dans un signal.
  • Alimentations : Les inducteurs jouent un rôle essentiel dans les convertisseurs DC-DC et les régulateurs de commutation, en stockant et en transférant efficacement l'énergie.
  • Suppression des interférences électromagnétiques (EMI) : Les inducteurs permettent de réduire les bruits électromagnétiques indésirables dans les circuits électroniques.
  • Circuits RF : Les inducteurs sont des composants essentiels des circuits de radiofréquence, utilisés dans des applications telles que les réseaux d'adaptation d'antenne et les circuits d'adaptation d'impédance.
  • Transformers : Les inducteurs font partie intégrante de Transformateurs pour circuits imprimésL'énergie peut être transférée d'une bobine à l'autre, ce qui implique souvent des changements de tension et de niveau de courant.

Diodes

Les diodes sont des dispositifs semi-conducteurs qui présentent un flux de courant unidirectionnel, fonctionnant comme des valves à sens unique pour le courant électrique. Elles sont largement utilisées dans diverses applications, notamment la rectification, la régulation de la tension et la démodulation des signaux.

Les diodes jouent un rôle fondamental dans les cartes PCBA, car elles permettent de contrôler et de manipuler avec précision le flux de courant, ce qui en fait des composants indispensables pour des circuits électroniques efficaces et fiables.

Symbole

Composant électronique Symbole des diodes

Types de diodes

  • Diode de redressement : Utilisé pour convertir le courant alternatif en courant continu dans les circuits de redressement. Exemples : 1N4001, 1N5408, etc.
  • Diode Zener : Conçu pour fonctionner dans la zone de claquage inverse afin de maintenir une tension constante. Utilisé dans les circuits de régulation de tension.
  • Diode électroluminescente (DEL) : Emet de la lumière lorsqu'il est traversé par un courant dans le sens direct. Utilisé dans diverses applications d'éclairage et d'affichage.
  • Diode Schottky : Présente une chute de tension avant plus faible et une vitesse de commutation plus rapide que les diodes ordinaires. Utilisée dans les applications à haute fréquence.
  • Diode Varactor (Varicap) : Conçu pour agir comme un condensateur variable lorsqu'une tension est appliquée dans le sens inverse. Utilisé dans les oscillateurs commandés par tension et les circuits d'accord.
  • Photodiode : Convertit l'énergie lumineuse en courant électrique. Utilisé dans les capteurs de lumière et les systèmes de communication optique.
  • Diode PIN : Possède une couche intrinsèque entre les régions de type P et de type N, ce qui le rend adapté aux applications RF et micro-ondes.
  • Diode à effet tunnel : Démontre une région de résistance négative, utilisée dans les oscillateurs et les amplificateurs à haute fréquence.
  • Diode à barrière Schottky (SBD) : Combine une jonction métal-semiconducteur pour obtenir une faible chute de tension directe et des caractéristiques de commutation rapides.
Type de diodeExemples
Diode de redressement1N4001, 1N5408
Diode Zener1N4728A (4.7V), 1N4742A (12V), BZX55C3V9 (3.9V)
Diode électroluminescente (LED)DEL rouge de 5 mm (LTL-4231), DEL verte de 3 mm (LL-503GD2E-2G-3G)
Diode Schottky1N5817 (20V, 1A), BAT54S (30V, 200mA)
Diode à varactor (Varicap)BB112 (30V), BB639E7904 (25V)
PhotodiodeBPW34 (PIN silicium), TEMD6010FX01 (Infrarouge)
Diode PINSérie HSMP-382x (montage en surface), MA4P7451F-1072T (RF)
Diode à effet tunnel1N3712 (Germanium), MV1401 (Silicium)
Diode à barrière Schottky (SBD)BAT41 (30V, 100mA), série HSMS-285x (montage en surface)

Composants électroniques actifs

Transistors

Les transistors sont des composants actifs du circuit imprimé aux fonctionnalités polyvalentes, qui servent d'amplificateurs, de commutateurs et de modulateurs de signaux. Leur rôle vital s'étend à la logique numérique, ce qui les rend indispensables dans les microprocesseurs et divers appareils électroniques.

Symbole

Composant électronique Symbole des transistors

Types de transistors

Types de composants électroniques Transistors

I. Transistor à jonction bipolaire (BJT) :

a. NPN (négatif-positif-négatif) : Un transistor NPN comprend une fine couche de semi-conducteur de type P prise en sandwich entre deux couches de type N. Il facilite le passage du courant du collecteur à l'émetteur lorsqu'un faible courant est appliqué à la borne de base. Il facilite le passage du courant du collecteur à l'émetteur lorsqu'un faible courant est appliqué à la borne de base.

b. PNP (Positif-Négatif-Positif) : Dans un transistor PNP, une fine couche de semi-conducteur de type N est prise en sandwich entre deux couches de type P. Elle permet au courant de passer de l'émetteur au collecteur lorsqu'un faible courant est appliqué à la borne de base. Il permet au courant de circuler de l'émetteur vers le collecteur lorsqu'un faible courant est appliqué à la borne de base.

II. Transistor à effet de champ (FET) :

a. Transistor à effet de champ à jonction (JFET) : Les JFET ont un canal constitué d'un matériau semi-conducteur de type N ou de type P et une borne de grille qui contrôle le flux de courant à travers le canal.

b. FET métal-oxyde-semiconducteur (MOSFET) : Les MOSFET, le type de FET le plus courant, comportent une grille métallique isolée du canal semi-conducteur par une couche d'oxyde. Les MOSFET sont classés en plusieurs catégories :

i. MOSFET à mode d'amélioration : Nécessite une tension positive à la grille pour créer un canal conducteur entre la source et le drain.

ii. MOSFET à mode de déplétion : Fonctionne avec un canal conducteur par défaut et nécessite une tension négative au niveau de la grille pour l'éteindre.

III. Transistor Darlington : Constitués de deux BJT connectés dans une configuration spécifique pour fournir un gain de courant élevé, les transistors Darlington sont utilisés dans les applications nécessitant une amplification importante du courant.

IV. Transistor bipolaire à porte isolée (IGBT) : Les IGBT sont un hybride de MOSFET et de BJT, combinant l'impédance d'entrée élevée d'un MOSFET avec la capacité de transport de courant élevée d'un BJT. Ils sont couramment utilisés dans les applications à haute puissance telles que les entraînements de moteur et les onduleurs de puissance.

V. Phototransistor : Ce transistor sensible à la lumière fonctionne en fonction de la quantité de lumière incidente sur sa base. Lorsque la lumière tombe sur la base, le courant passe du collecteur à l'émetteur.

VI. Transistor à unijonction (UJT) : Les UJT sont un type de thyristor qui présente un comportement unique, produisant une forme d'onde d'oscillateur de relaxation. Ils sont principalement utilisés dans les circuits de synchronisation et de déclenchement.

Amplificateur opérationnel

Un amplificateur opérationnel, communément appelé ampli op, est un composant électronique très polyvalent et très utilisé, capable d'effectuer diverses opérations mathématiques et fonctions d'amplification. Fonctionnant comme un amplificateur à gain élevé et à couplage direct avec des entrées différentielles et une sortie unique, l'amplificateur opérationnel joue un rôle essentiel dans un large éventail d'applications électroniques. Son utilisation généralisée est attribuée à ses performances exceptionnelles et à sa fiabilité dans l'exécution de calculs mathématiques précis et de tâches d'amplification au sein des circuits électroniques.

Symbole

Composant électronique Symbole de l'amplificateur opérationnel

Application dans les PCB

  • Amplification du signal : Les amplificateurs-op sont utilisés pour amplifier les signaux faibles provenant de capteurs, de transducteurs et d'autres sources jusqu'à des niveaux adaptés à un traitement ou à une mesure ultérieurs.
  • Opérations mathématiques : Exécuter des opérations mathématiques telles que l'addition, la soustraction, l'intégration et la différenciation. Cette capacité s'avère précieuse dans le traitement des signaux, le filtrage et les systèmes de contrôle.
  • Suiveur de tension (tampon) : Configurés comme des suiveurs de tension, les amplificateurs op offrent un gain d'unité (gain de 1) et sont utilisés pour isoler des circuits ayant des niveaux d'impédance variables.
  • Filtres actifs : Les amplificateurs-op, lorsqu'ils sont utilisés avec des composants passifs, facilitent la création de filtres actifs qui offrent des performances et une flexibilité accrues par rapport aux filtres passifs seuls.
  • Oscillateurs et générateurs de signaux : Instrument dans les circuits d'oscillateurs, générant des formes d'ondes périodiques pour diverses applications.
  • Comparateurs : En utilisant une tension de référence, les amplificateurs op peuvent fonctionner comme des comparateurs de tension, délivrant une sortie numérique basée sur la comparaison des signaux d'entrée.
  • Systèmes de contrôle à rétroaction : Ils jouent un rôle essentiel dans les systèmes de contrôle par rétroaction, en amplifiant et en corrigeant les erreurs afin de maintenir la stabilité et la précision du système.

Circuits intégrés

Également appelés micropuces ou puces, ils représentent des circuits électroniques miniaturisés abritant de multiples composants électroniques et transistors interconnectés sur un seul substrat semi-conducteur. Leur adoption généralisée dans les appareils électroniques s'explique par leur taille compacte, leur faible consommation d'énergie et leur fiabilité exceptionnelle.

Types de CI

  • Circuit intégré analogique : Ils fonctionnent avec des signaux continus et exécutent des fonctions telles que l'amplification, le filtrage, la régulation de la tension et le conditionnement des signaux. Les exemples incluent les amplificateurs opérationnels (op-amps), les régulateurs de tension et les amplificateurs audio.
  • Circuit intégré numérique : Traitent les signaux discrets (0 et 1) et sont utilisés dans les circuits logiques numériques, les microprocesseurs, les microcontrôleurs et les dispositifs de mémoire tels que la RAM et la ROM.
  • Circuit intégré à signaux mixtes : Combinent à la fois des circuits analogiques et numériques, permettant le traitement de signaux continus et discrets dans une seule puce. Les applications comprennent les convertisseurs analogique-numérique (ADC) et les convertisseurs numérique-analogique (DAC).
  • Réseau de portes programmables (FPGA) : Les utilisateurs peuvent les configurer pour mettre en œuvre des circuits logiques numériques personnalisés. Ils sont flexibles et reconfigurables, ce qui les rend adaptés au prototypage et au développement rapide de systèmes numériques.
  • Circuit intégré à mémoire : Stocker des données et des codes de programme pour les utiliser dans divers appareils. Les exemples incluent la RAM (Random Access Memory), la ROM (Read-Only Memory), la mémoire flash et l'EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory).
  • Processeur de signal numérique (DSP) : Optimisé pour les tâches de traitement des signaux numériques, telles que le traitement audio et vidéo, les communications et la manipulation d'images.
  • Circuit intégré à radiofréquence (RFIC) : Conçus pour les applications de communication sans fil, ils comprennent des composants tels que des amplificateurs RF, des mélangeurs et des oscillateurs.

Exemple

IC NO.TypeExemples
LM741AnalogiqueAmplificateur opérationnel
LM317AnalogiqueRégulateur de tension réglable
NE5532AnalogiqueAmplificateur-op double à faible bruit
LM386AnalogiqueAmplificateur de puissance audio
AD620AnalogiqueAmplificateur d'instrumentation
74HC00NumériquePorte NAND quadruple à 2 entrées
555NumériqueIC de minuterie
74LS138NumériqueDécodeur 3 à 8
74LS164NumériqueRegistre à décalage 8 bits à entrée sérielle et sortie parallèle
CD4017NumériqueCompteur/diviseur de décades
ADC0804Signaux mixtesConvertisseur analogique-numérique 8 bits
DAC0808Signaux mixtesConvertisseur numérique-analogique 8 bits
MAX232Signaux mixtesÉmetteur-récepteur RS-232
MCP3008Signaux mixtesCAN 10 bits à 8 canaux
Xilinx Spartan-6FPGAXilinx Spartan-6
Altera Cyclone IVFPGAAltera (Intel) Cyclone IV
Lattice iCE40FPGALattice iCE40
74LS189MémoireMémoire vive 4 bits
27C256Mémoire32KB EPROM
25LC512Mémoire64KB SPI EEPROM
AT29C256MémoireMémoire flash de 32 Ko
Texas Instruments TMS320C6748DSPTexas Instruments TMS320C6748
Analog Devices ADSP-21489DSPAnalog Devices ADSP-21489
NXP (Freescale) DSP56858DSPNXP (Freescale) DSP56858
MAX2606RFICÉmetteur FM
AD8361RFICDétecteur RF RMS
HMC980LP4ERFICAmplificateur de puissance RF

FAQ sur les composants électroniques

En effet, bien que FS Technology ne soit pas un magasin de composants électroniques à proprement parler, nous fournissons des services d'approvisionnement en composants pour les entreprises. En tirant parti de notre expérience en matière de Services d'assemblage de PCBNous avons forgé des alliances avec de grandes marques pour obtenir des composants de haute qualité à des coûts réduits.

Si vous souhaitez vous procurer des composants par vos propres moyens, FS Technology vous recommande ses partenaires : Digi-Key, Mouser, RS Components, Element14 et Future Electronics. Il s'agit de magasins de composants électroniques réputés auxquels vous pouvez faire confiance.

Les valeurs et les paramètres des composants font référence aux valeurs des résistances, des condensateurs, etc., qui sont très importantes pour la conception de la largeur de la trace du circuit, et vous pouvez les trouver sur le composant lui-même ou sur l'emballage.

Choisissez en fonction des exigences de conception du projet et de la facilité d'assemblage. Une fois votre conception terminée, envoyez les fichiers de conception à l'entreprise de PCBA. Celle-ci examinera les fichiers et confirmera si elle est en mesure de fournir les éléments suivants Services d'assemblage de PCB pour vous.

La plage de température de fonctionnement est généralement spécifiée dans la fiche technique. Veillez à utiliser le composant dans la plage spécifiée afin d'éviter de le surcharger, ce qui pourrait entraîner des courts-circuits ou même endommager la carte de circuit imprimé.

Il s'agit du phénomène de décharge d'électricité statique sur les composants électroniques. La moindre décharge d'électricité statique peut endommager les composants électroniques. Pour éviter cela, les installations de fabrication mettent souvent en œuvre une série de mesures antistatiques.

Nous serions ravis de vous entendre